Histoire du club

Le CASE est le lointain descendant des différents clubs stéphanois, qui ont jalonné l’histoire mouvementée de la balle ovale à Saint Etienne.

La ville est une des premières agglomérations française a avoir développé ce sport, dont on trouve les traces dès 1898 (Football club stéphanois). La plupart des créateurs et pratiquants sont issus des classes moyennes et particulièrement des élèves du Lycée de Garçons de Saint Etienne (aujourd’hui Claude Fauriel).

Différents clubs se mettent en place dès le début du XX° siècle (Rugby Club stéphanois 1901, Union sportive Stéphanoise 1902, Sporting club Stéphanois 1903, Racing Club Stéphanois 1905).

C’est en 1908 que le Stade Forezien Universitaire dont le CASE est le descendant direct voit le jour, il est créée par des étudiants de Saint Chamond, Saint Etienne et Firminy qui tous, font leurs études secondaires au Lycée.

A la veille de la première Guerre Mondiale, Saint Etienne compte 6 équipes de « Football Rugby » alors que le « Football Association » dont la première équipe voit le jour en 1906 fait pauvre figure.

Mais la Grande Guerre fait des brêches énormes chez les pratiquants, et c’est très appauvri en joueurs que le SFU prend part au championnat de France de rugby deuxième série, le rugby stéphanois vivote.

En 1931, le SFU s’allie avec l’équipe de l’ASS (Association Sportive Stéphanoise) créée par Pierre Guichard le propriétaire des établissements Casino qui veut que son établissement dispose d’équipes collectives de haut niveau (Basket, Football et Rugby) et devient l’ASS-SFU réunies. C’est cette équipe qui inaugure le stade Geoffroy Guichard, après une réunion d’atlhétisme, un match de football (contre l’AS Cannes), et joue contre l’AS Montferrandaise (défaite 32 à 12) en septembre 1931.

Malheureusement, l’équipe ne parvient pas à accéder en première série, et Pierre Guichard décide de créer une section professionnelle de football qu’il engage en championnat en 1933.

Sans aucun doute si l’équipe de l’ASS-SFU réunies avait pu accéder au championnat de première série le rugby serait devenu le sport incontournable de la ville et ce, d’autant plus que la France traversait la crise de 1929 et que les établissements Casino auraient pu trouver d’excellents joueurs du Sud Ouest à la recherche d’un emploi.

De 1933 à 1940, le rugby vivote à Saint Etienne le SFU repart seul. Paradoxalement, la seconde guerre mondiale qui va donner un nouveau souffle au club, de jeunes talents du Sud Ouest venus dans les chantiers de jeunesse vont renforcer l’équipe qui accède à la première série en 1944 .

De 1944 à 1947 l’équipe stéphanoise évolue en championnat de France tableau B ce que l’on peut comparer à la fédérale 1 ou 2 aujord’hui.

En 1948, l’équipe après une nouvelle réforme de la FFR est rétrogradée en Honneur, où le SFU joue les premiers rôles et devient champion du Lyonnais et ratant de très peu la montée en 3° division.

1957 est une année noire, l’échec de l’accession en troisième division et la création d’une équipe de jeu à XIII (Reynard XIII engagée en 2° division nationale) décapite le club.  De 1957 à 1961, il n’y a plus de rugby à Saint Etienne. Le Stade Forezien (qui a abandonné son sigle Universitaire) redémarre en 1961 mais sans grand succès et se retrouve en 4° série.

Les deux clubs du sud de la Loire  (Firminy et Saint Etienne) décident d’unir leurs destinés en 1964 sous le nom d’Entente-OCO –Stade Forezien qui permet à l’ équipe de gagner sa place en honneur du Lyonnais.

En 1969, cependant la mésentente entre unieutaires et stéphanois entraine une rupture et le redémarrage du Stade Forezien qui prend le nom de CASE (Club Athlétique de Saint Etienne) en 1975 après la décision de la municipalité stéphanoise de créer un grand club omnisport groupant, le basket, le hand-ball, l’athlétisme, l’escrime et le rugby.

Le club connaît alors des fortunes diverses accède en honneur en 1981 et connaît ensuite un lent déclin… qui le mène à supprimer son équipe senior en 1991.

Dès la saison suivante cependant, le club, redémarré en 4° série, devient champion du Lyonnais et se structure peu à peu. Champion du Lyonnais Promotion d’Honneur en 2002,  accède l’année suivante ( 2003 ) en Fédérale 3 et connaît une ascension exceptionnelle, le club  rejoint la fédérale 2 en 2007, la fédérale 1 en 2009 et la PRO D2 en 2009 en étant vice-champion de France.

L’année de Pro D2 est dure voire exécrable et pourtant les joueurs s’accrochent, terminant dernier, le CASE est rétrogradé en fédérale 1 où il va rester deux saisons.

La situation financière catastrophique, oblique la SASP à déposer le bilan en mars 2013, malgré une saison sportive réussie. Les dirigeants font tout pour tenter de maintenir le club en fédérale 2 mais la FFR appliquant strictement le règlement rétrograde le CASE en Fédérale 3.

Si l’on fait un court bilan de l’évolution du rugby stéphanois, on voit que celui-ci connaît des hauts et des chutes brutales… Mais depuis 115 ans, il y a toujours une volonté de certains pour maintenir « la flamme » (même vacillante) du ballon ovale dans la capitale ligérienne.

Article rédigé par Christian.